05/02/2008

Les Etats de Namur : le greffier DE SOURDEAU.

 

[13.09.1726] 

13 9bre 1726

Madame

 

Nous avons crû de notre devoir d’informer

Votre Altesse Serenissime, que les Estats de cette

Province estant assembler par leurs Deputez

pour se conformer aux ordres de Votre Altesse

Serenissime en deputant quels uns d’entre eux

pour avoir l’honneur de luij presenter leurs

contingens respectives dans les accords des

aijdes, Subsides et entretien de Sa Cour, l’Etat

Ecclésiastique auroit à cet effet deputé le

Reverend abbé de Geronsart, la Noblesse le

Comte de Grosbecq, et le magistrat l’Eschevin

Malotau, qui estant tous disposez a partir

Theodore Philippe de Sourdeau faisant jusqu'à

present les fonctions de greffier auroit Suscité

difficulté au Depute du tiers membres pour

la preseance contre tout droit coutume et

usage observé de tout tems dans les Etats de

cette Province, et d’autant que le deputez

des deux premiers membres n’ont voulu applanir

cette difficulté avant leur depart, nous leurs

 [Page suivante] 

avons fait insinuer un protest, et pour ne pas

tomber dans le meme incident qu’à la presenta =

 = tion de l’aijde derniere ou ledit deSourdeau fut

 si oubliez, que de s’avancer a baisser la main

de V. A. S. avant les Deputez, avons interdit

audit Malotau de partir jusqu’à ce que cette

difficulté seroit levée, mais sans faire aucune

 attention à notredt protest, les Deputez desds

 premiers membres sont partit cejourduij pour

se rendre à Bruxelles sans le Deputé du

tiers estat. Nous esperons, Madame, que

 V. A. S. ne desaprouvera pas que le magistrat

qui a l’honneur de composer le tiers estat de

la Province de Namur, soutienne ses Privileges

et prerogatives contre un domestique gagé de

 l’Etat tel qu’est un greffier.

Nous supplions Votre Altesse Serenissime

d’être persuadée du respectueux attachement

et soumission avec lesquels nous avons

l’honneur d’estre

 

Madame

De Votre Altesse Serenissime

Les tres humbles et tres

obeissans Serviteurs

Les maijeur et Eschevins

de la ville de Namur

Par ordce signé

Paquet  greff.

Namur le 13 9bre 1726.

 [Page suivante] 

Comme Messieurs les Deputtez des Etats

de cette Province ont Denomez et

Deputtez Messieurs les Rd Abbe de

Geronsart et Comte de Grosbeick

pour se rendre a Bruxelles et y fair

la presentation des aydes, subsides,

et contingent de ladte Province dans

la somme demandée pour fournir a

l entretient de la Cour de sa Serenissime

archiduchesse, et que Messieurs du

Magistrat au mesme effect ont

deputté de leur parte l Eschevin

Malotteau, et que l’on at repentit

que malgré les contestations que

l’on at desja eux avec le Greffier

Sourdeau, qu’jcelluij pretendoit

prendre séance, avant ledit Eschevin

Mesdits srs du Magistrat pour le

maintient de leur droit ont protesté

comme ils font par cette tant a

la charge desdits Deputtez de l’Etat

que dudit Sourdeau, de nullité de

 [Page suivante] 

tout ce que l’un et l’auttre, permetteront

et feront en ce regard, et de sen

faire reparer a la charge djceux,

ou de tel d’entre eux que serat bon,

.., et ainsy que serat trouvé

convenir et afin quils n’en pretextent

cause d ignorance, lesdits du Magistrat

ont ordonne a leur greffier de signer

cette, et d en despaicher des doubles

pour estre signifié par le nore

flahuteaux ausdits Deputtez et audit

Sourdeaux, leurs advertisant que

jusque a cette difficulte terminée

ils ont interdit audit Malotteau

de partir avec eux fait au Magrat

a Namur le 12  9bre 1726

Par ordce

JPaquot Greffr

1726

 

11:11 Écrit par Guibert dans Recherche DE SOURDEAU | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : de sourdeau |  Facebook | |

31/01/2008

Les Etats de Namur : le greffier DE SOURDEAU.

 

  

AEN-Etats de Namur N° 129. [29.12.1717] 

Adrien Gerard Comte de Launoij

De Clervaux  &&

 

Savoir faisons que sur le Rapport que fait

 nous a été de la Personne de Louis Theodore

 Desourdeau Ecuier Licentié es Loix, L’avons par

 pluralité des suffrages de Ceux de L’Etat noble

 s’étant retrouvé en L’Assemblée Generale des Etats

de cette Province tenuë le 22 de ce mois, commis

 et constitué, comme par les Presentes Le commettons

 et Constituons Greffier Pensionaire desds Etats

 vaccant par Le trepas de jean françois Lardenois,

 aux honneurs, franchises, Exemption, Pages et

 Emoluments ij appartenants, à Charge de se

 fidelement acquiter en L’exercice dudit Etat de

 Greffier Pensionaire, de quoi jl pretera et passera

 Le Serment deu et pertinent en tel cas requis

 entre nos mains, en foij de quoij nous avons

signé Cette, et ij fait apposer le Cachet de nos

armes, a Namur Le vingt neuf du mois de

decembre 1717.

Le Serment ci dessus mentionné a eté preté entre les mains de son Exce Monsieur Le Comte de Launoij de Clervaux par le sr

 Louis Theodore Desourdeau Ecuijer.

  

11:12 Écrit par Guibert dans Recherche DE SOURDEAU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

28/01/2008

Les Etats de Namur : le greffier DE SOURDEAU.

 

ETATS DE NAMUR – Inventaire des archives du comté de Namur.

 130 à 135 : difficultés avec le greffier SOURDEAU, comptes 1739 à 1749. 

Carton n° 131

 

Il s’agit d’une sorte de livre de bord reprenant très sommairement les activités du Greffe. Chaque article est daté (année, mois, jour). De lecture aisée.

J’ai lu tous les articles de la période du 01.01 au 31.07.1746, puis "en diagonale" la suite de l’année 1746. J’ai relevé l’intitulé de l’année 1747. Je reprends, en gras, les articles qui ont un rapport avec le greffier DESOURDEAU. Etat des devoirs et vacations faits par le       Greffr pesione Desourdeau pour le service de l’Etat pendant l’année 1746.

Janvier 1746

             Le 3

Vaqué pour le service des

deux premiers membres depuis

10 heures jusqu’à 11 …………….1hre

 

Avec le procureur…[1]

au sujet de la requette

de ceux de Belgrade aijant

logé des hussards au

mois de xbre 1745

 

Mis au net une lettre

a Mr de Schelles jntendt

du Roij en flandres en

reponce a celle qu’il avoit

ecrit a l’Etat le…xbre

dernier                                            3 fol.  À la page suivante

Janvier

Présenté en Chambre l’Etat

du logement des trouppes

hongroises qui ont cantonnés

dans la province sur la fin de 1744.

 

Item l’Etat concernant

le délivrement fait aux

trouppes de S.M. a leur

passage pendant la

province pour être validé

en Cour

 

Vaqué avec le Directeur

des gabelles Mertens au

sujet de la requette de

la veuve Chaltin de

Wasseiges sur laquelle il

avoit reservi de son avis

demandé pour l’Etat.

 

Fait copie de la lettre

de ll A Smes du 21 8bre

1744 au sujet du cantonem&

des trouppes hongroises et

des rations a leur livrer   gde           A la page suivante 

Fait autre copie de la

lettre de S Exce le Comte

de Kaunittz du 10 juin

1745 au regard du campem&

de quattre battalions et

trois compagnies de grenadiers

des trouppes de S.M. dans

la province et pour la

fourniture des bois et

pailles               grande………………….1 fol.

 

Fait autre copie de la

lettre des finances du 29

xbre dernier au sujet de

la validation que l’Etat a

a pretendre          grande………………..1 fol.

 

Vaqué avec le collecteur

d’auvelois au sujet des

contributions…………………………..1 hre

 

Le 4

Vaqué a former un mémoirede mes droits a chargede l’Etat en mes qualitésde conseiller pensionnaire

et greffier ……………………………6hres     A la page suivante

 

Janvier

A partir d’ici, je n’ai plus pris note systématiquement de tous les articles, mais uniquement de ceux qui me paraissaient présenter un intérêt dans l’affaire DESOURDEAU (en caractère gras) ou pour d’autres sujets qui sont susceptibles de m’intéresser.

 

A former un mémoire pour les droits competans au pensionnaire.

 

Vaqué à achevé le mémoire

concernant mes droits et fonctions…………………..5 hres

 Fait copie de la requettedes deprez des deux premiersmembres concernant lasignature des ordes pendant

l’absence du pensionaire

 

Vaqué a chercher dans

la liasse des acquits del’aide 1742 les Etats de

Mr de Sourdeau.

 

Le 27

Vaque avec un homme

de jemeppe au sujetde la requette de jeanDervaux dudit lieu pouravoir été obligé de fournirdes chevaux a Mr de Beausombre a son passage

par la province

Février

Le 1er

Depuis étant venu undecret du Conseil insinuéau premier Commis dupensionnaire par huissierqui ordonne à jcelui derester aux ordres de Mrs

les Députés au greffe. Vaque depuis 5 jusqu’à 7 heures……..2hres

 

Le 4

Ytem apres midij vaquéa l’Etat au sujet del’arret de Mr de Sourdeau

depuis 3 jusqu’à 5 heures………………….2hres

Le 7

A écrire lettre à […][2]De Sourdeau à l’armée

Du Marechal de Saxe……………………………1/4 hre

Le 8

Fait copie des trois declarations

avec sujet de l’arret deMr de Sourdeau auquartier general du marechal

de Saxe………………………………………..ensemble 12 fol.

 

Mis au net une lettre

a Mr de Bruiere a

Genappe…………………………………….Grande 1fol.

 Vu autre a Mr de Sourdeau audt endroit               A la page suivante 

Fait copie autentique

de la lettre de Mr De Sourdeau écritea Laeken le 5 février 1746, a Mrs de l’assemblée

generale                                 Grande   …………………….1 et 1/2 fol.

 

Le 16

Chez le notaire Barthelemij

pour le prier d’allerinterpeller Mrs les Députés de la part deMr de Sourdeau ausujet de son arret 

Le 28

Mis au net la repartition fait

pour la veuve Bodart et ij couché ordce

 

Mars

Le 22

Fait copie des requette

et pieces au sujet del’interpellation faitea L. Michaux commisau pensionnaire de

Sourdeau………………..gros ensemble   10 fol.

 

Avril

Le 4

Fait copie de la convention

du Sr Wodon avec les

deputés de l’Etat au

sujet des jettons a fraper

pour l’Election de l’empereur

françois premier pour ledit Wodon.

Mai

Le 16

Fait la repartition de173=16=16 pour voiage deMr de Kessel a Bruxelles

le 1 maij 1746 ………………………………1 et ½ fol.

Le 22

Ytem a former ordce

de refurnissement de

quattre florins onze

sols a l’eschevin de

Kessel qu’il a avancé

pour des expres envoiés

dans les Baillage

limitrophes de la ville

de Charleroij au regard

du betail a ij livrer

par ordre de l’Etat du

18 juin

Julliet

Le 1er

Formé ordce pour françois

et Guilleaume Bodart

de somme et hingeon

a compte des chariots qu’ils

ont livrés à l’armée de

S.M.&[3]

 

J’ai lu tous les articles jusque fin juillet, puis en diagonale et je n’ai plus rien vu d’intéressant.

 J’ai observé que le mot "pionnier" revient souvent, qu’il est souvent associé à un chariot et qu’il est souvent utiliser avec envoi et mise à disposition pour un chantier (route) ou pour une armée. J’ai relevé une fois le terme " pionage" associé à exemption.  

1747

Etat des devoirs et vaccations faites parle Pensionnaire Desourdeaupour le service de l’Etatpendant l’année 1747.

 

    (A suivre)



[1] Les points de suspension sont dans le texte.

[2] Je n’ai pas pu déchiffrer ce mot : elloust ?

[3] Je n’ai pu déchiffé ce 3ème signe.

17:18 Écrit par Guibert dans Recherche DE SOURDEAU | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : de sourdeau |  Facebook | |